31 May, 2020

299 migrant(e)s haïtiens dont 178 enfants, 65 hommes et 56 femmes sont revenus dans la matinée du 7 juillet 2015 à Fond Jeannette, une localité frontalière de la 2ème section communale d’Anse-à-Pitre,  voisine de Don Juan, République Dominicain,  a rapporté Jasmin Jean Kellermann, un animateur du GARR basé dans la commune frontalière d’Anse-à-Pitre.  

Le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) salue les efforts de la Chancellerie haïtienne pour rétablir de bons rapports avec la République Dominicaine. Il est toutefois, indigné de constater que le respect des droits des migrants-es haïtiens n’a pas été pris en compte dans les échanges diplomatiques réalisés à Antigua au Guatemala, en marge du Sommet des Chefs d'Etat du Système d'intégration Centraméricain (SICA), qui se tournaient plutôt autour de la sécurité et de l’ouverture des ambassade et consulats de la République Dominicaine en Haïti.

Le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) s’est vivement préoccupé des violations réalisées à l’encontre des familles du Village  Grâce de Dieu, lors d’une opération de démolition de maisons, le 5 novembre 2014. Cet acte perpétré par des agents de l’Unité Départementale de Maintien d’Ordre (UDMO) accompagné des hommes de main, a montré, encore une fois, l’obligation pour les autorités haïtiennes de garantir le droit à la vie des déplacés/es.

Publié dans Personnes Déplacées

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle